L'Appel du coucou

L'Appel du coucou

Robert Galbraith

Le Livre de Poche

  • 14 août 2017

    Cormoran Strike est au plus mal. A 35 ans, il estime avoir raté sa vie : son affaire de détective privé tourne au ralenti, il croule sous les dettes et il vient de se séparer pour la énième fois de son éternelle fiancée Charlotte. Et ce n'est pas l'arrivée d'une secrétaire intérimaire qui va arranger les choses. Robin est efficace, pleine de bonne volonté et jolie à regarder mais Cormoran n'a pas les moyens de la payer. A moins que la chance ne frappe à sa porte en la personne de John Bristow...Ce riche avocat londonien pleure sa sœur, le célèbre top-model Lula Landry qui s'est défenestrée il y a trois mois de cela. John réfute la thèse du suicide et demande à Cormoran de prouver qu'il y a eu meurtre. Le voilà donc embarqué, flanqué de la volontaire Robin, dans une enquête qui va flirter avec le glamour, la haute couture, l'argent, la bonne société, mais pas seulement...

    Une enquête banale : un suicide qui pourrait cacher un meurtre. Des méthodes d'investigation traditionnelles : on fouille, on interroge, les témoins, la famille, les amis. Alors pourquoi cet Appel du coucou est-il un vrai plaisir de lecture ? Grâce à J.K. Rowlings, bien sûr, et sa façon bien à elle de créer des personnages, de leur inventer non seulement un présent agissant mais aussi un passé, et de nous les rendre familiers, attachants, qu'il s'agisse d'un apprenti sorcier un peu gauche ou d'un soldat unijambiste reconverti en détective. Car le duo d'enquêteurs est l'atout majeur de ce polar. Cormoran Strike, cabossé par la vie, à bout de souffle, et pourtant déterminé à satisfaire le client et Robin, au prénom prédestiné, sa complice discrète et efficace. Lui sur le fil, elle jeune fille rangée. Lui gros nounours débraillé, elle jolie et élégante. Lui à la vie sentimentale chaotique, elle fraîchement fiancée. Bref, ils sont dissemblables mais complémentaires et leur association fonctionne à merveille. Avec eux on se promène dans Londres, on fréquente la jet-set et les bas-fonds, on croise les nantis, les stars, les célébrités et ceux qui les servent, qui les envient, qui les regardent de loin.
    Une première enquête très réussie où les personnages sont introduits sans lourdeur mais avec justesse, on les connaît à peine et pourtant ce sont déjà des ais qu'on aura plaisir à retrouver dans d'autres aventures. J. K. Rowlings sait raconter une histoire et le polar ne résiste ni à son talent ni à son imagination. Cette femme est décidément brillante et le succès de Cormoran Strike devrait être à la hauteur de celui d'Harry Potter.


  • par (Libraire)
    1 juillet 2016

    Un privé et sa charmante secrétaire enquêtent sur la mort suspecte d'une jeune fille de bonne famille londonienne. Une histoire classique mais très bien racontée ! Des personnages bien décrits tout comme Londres. Pas mal du tout !


  • 13 mai 2015

    Londres, policier

    Je retrouve avec plaisir la plume de J.K. Rowling (même sous un pseudo) pour une enquête policière.

    Les personnages principaux sont attachants, l’enquête intéressante bien que tirant un peu en longueur.

    J’aurais aimé suivre les déductions du détective privée d’un peu plus près parfois.

    Le titre recèle également un indice.

    Le personnage de Robin et sa relation avec son fiancé augure une suite.

    J’y vais de ce pas.

    L’image que je retiendrai :

    Celle du bureau de Cormoran servant également d’appartement depuis qu’il a rompu avec Charlotte, elle aussi personnage au fort caractère.

    alexmotamots.wordpress.com/2015/05/09/lappel-du-coucou-robert-galbraith


  • par (Libraire)
    5 novembre 2014

    Plusieurs mois après le suicide médiatique du mannequin Lula Landry, son frère se présente chez Cormoran Strike, détective de son état, avec une requête assourdissante: sa sœur a été assassinée. Bien que Strike ne soit pas franchement convaincu par la thèse du frère, il décide néanmoins d'entamer des investigations. Plongé dans le panier de crabe qu'est le monde de la mode londonien, le détective se rend compte que le prétendu suicide n'en est peut-être pas un...

    Sous le pseudonyme de Robert Galbraith, J.K. Rowling, la maman de Harry Potter, nous prouve une fois de plus qu'elle maîtrise un autre genre que celui du roman pour enfants. Sans révolutionner le roman policier, elle offre au lecteur, à la fois une intrigue de bonne facture dotée d'un héros attachant et d'une assistante efficace mais aussi et surtout une critique acerbe de la société britannique et de l'hyper-médiatisation.
    On prend plaisir suivre Cormoran, ce géant vétéran d'Afghanistan, dans les rues de Londres à la poursuite de la vérité.