Rencontres

Aujourd'hui

Avec Erwan Larher , Philippe Jaenada
Le , La chouette librairie

Ce n'est pas seulement qu'on aime le miroir que se tendent leurs deux titres : "Au printemps des monstres" et "Indésirable". Ce n'est pas seulement qu'on admire ces deux auteurs qui savent nous régaler et nous surprendre à chaque nouveau roman. Ce n'est pas seulement qu'on a déjà eu le plaisir de les rencontrer, de les côtoyer, d'apprécier leurs personnalités singulières.
Eh oui, si nous les invitons pour cette rencontre croisée, c'est avant tout parce que Philippe et Erwan sont de grands amis à la ville, et qu'on ne voulait pas manquer une occasion de les réunir pour une soirée qui s'annonce mémorable !

"Au printemps des monstres", Philippe Jaenada, Mialet-Barrault, août 2021
"Indésirable", Erwan Larher, Quidam, mars 2021

Plus d'informations

À venir

Tous les événements

En partenariat avec Escales des Lettres
Le , La chouette librairie

Eva Almassy est née en Hongrie et réside à Paris. Après des études de psychologie entamées en Hongrie, puis de philosophie à la Sorbonne elle se lance dans l’écriture. Ses romans et nouvelles s’intéressent aux vicissitudes du couple (amoureux ou sororal), ses contraintes et ses douleurs. Ses influences puisent auprès de Virginia Woolf, Nabokov, Musil ou Zeruya Shalev. Elle est membre du comité de rédaction de la revue internationale de poésie contemporaine Place de la Sorbonne. Écrivain de langue française, elle a publié trois romans, chez Gallimard. Elle a beaucoup écrit pour la radio et a plusieurs fois été distinguée à ce titre (prix S.A.C.D. nouveau talent radio et meilleur texte aux Radiophonies 2007 pour "La dernière nuit d'Erzsébet Bathory"). Eva Almassy est aussi une des voix du dimanche à France Culture des Papous dans la tête. Derniers titres parus : "Les cheveux de la poupée" (École des Loisirs), "Petit éloge des petites filles" (Gallimard/Folio). "Limites de l'amour" est son premier titre publié par L'Amourier éditions.

Fin 2021 les éditions Arcanes 17 publie son nouveau roman "R'Avec" qu'elle nous présentera lors des cafés littéraires.

Quelques mots sur "R'Avec", Arcanes 17 éditions (2021) :

« Les journalistes me traquent mais je ne suis pas leur proie. Ou bien si : je suis leur proie, mais ce n'est pas moi qu'ils traquent. Ils ne veulent que toi, ils veulent ta peau, ils veulent que je les conduise jusqu'à ton coeur qui saigne et qu'ils rêvent de torcher avec leurs papiers. » C'est ainsi que s'exprime Kinga qui vient d'accepter d'accueillir son ex-mari à sa sortie de prison. Dans un accès de violence, Franck a tué la femme pour laquelle il a abandonné Kinga et leurs deux enfants. L'ex-épouse doit composer avec les marques d'incompréhension de la société et son amour intact pour le père de ses enfants.

Dans une écriture forte, Eva Almassy décrit la complexité des sentiments face à la double trahison que constituent à la fois l'abandon amoureux et la violence qui a tué. Elle force le lecteur à s'interroger sur les ressorts de l'amour et de la violence, de la douleur et du pardon. Une illustration talentueuse des rapports ambigus entre Eros et Thanatos.


Le , La chouette librairie

Diplômée de sciences politiques, Julia Galaski travaille dans le secteur socio-culturel bruxellois et milite dans différents collectifs pour la défense des droits humains et la justice sociale. Nous aurons le plaisir de la recevoir à l'occasion de la parution de son roman "Le Passeport", a paraître fin janvier aux éditions Les Etaques.

Quelques mots sur le livre :
« Cela fait plus d’un an que j’ai le passeport israélien. Il y a un an, j’étais sûre de le rendre. Mais on ne rend pas un passeport parce qu’on s’indigne d’une ligne politique, même si elle se durcit, qu’elle va à l’encontre de nos valeurs, de nos convictions, qu’elle suscite la haine, qu’elle attise les tensions jusqu’au sein de sa propre famille. Ce passeport, je ne l’ai pas choisi. Pas plus que le passeport français ou allemand, qu’il ne me viendrait pas à l’esprit de rendre. Je ne sais quoi en faire, de ce papier, de cette idée même de nation, qui nous assigne à un territoire, à une identité, à un récit national. Mais que je le veuille ou non, ce passeport façonne mon rapport aux frontières, à l’histoire, à l’autre, à son regard. »
Née à Bruxelles d’un père franco-israélien et d’une mère allemande, la narratrice part au Proche-Orient puis au Maghreb pour suivre les traces de son histoire paternelle. L’obtention inattendue d’un passeport israélien bouleverse ses aspirations.
Comment assumer la nationalité d’un pays en guerre qui suscite l’hostilité de ses amis ? Comment ce passeport affecte-t-il son rapport au monde et aux autres ? De Jérusalem à Ramallah, du Caire à Alger, de Rabat à Paris, Le Passeport interroge notre relation à l’Histoire et aux frontières, aux langues et aux mémoires, aux identités nationales et aux liens familiaux. Ce récit d’apprentissage questionne notre manière d’habiter le monde, de le penser et d’y agir.


En partenariat avec Escales des Lettres
Le , La chouette librairie

Après une enfance dans les Deux-Sèvres, Patrice Robin fait partie d’une troupe de théâtre avant de se consacrer à l’écriture. Suite à un premier roman, "Graine de chanteur" (Pétrelle, 1999) et aux encouragements d’Annie Ernaux, il reçoit un très bon accueil critique pour "Les Muscles" (POL, 2001). Patrice Robin, qui se consacre aujourd'hui à l'animation d'ateliers d'écriture, a depuis publié de nombreux romans chez P.O.L.
​​
D’une écriture précise où les mots sont choisis avec précaution, Patrice Robin montre des personnages résolus. Un destin tout tracé, un corps que l’on veut rendre plus beau, plus fort. Les personnages qu’il crée sont nourris de ses souvenirs, de ses lectures. Et l’on éprouve la même sympathie que lui pour ces anti-héros anonymes qui nous ressemblent par leurs maladresse, surtout par leurs doutes. Ces récits possèdent un rythme particulier où se reconnaît l’influence du cinéma, des ateliers d'écritures qu'il dirige et transmet "Le geste d'écrire : qui emmène souvent loin, dans les regrets, les espoirs, les joies ou, plus fréquentes, les brûlures encore vives. Ces mots puisés loin en soi ou tout proches mais soudain libérés font bouger. Ils ne sont pas magiques, ne règlent pas tous les problèmes, ne font pas sortir de prison. Mais ils contribuent au moins à mettre à distance, à verbaliser un chaos intérieur." écrit-il.

Patrice Robin viendra nous parler et nous présenter son nouveau roman "Le visage tout bleu" lors de ces cafés littéraires.

Quelques mots sur "Le visage tout bleu" (éditions P.O.L, 2022) :

« Je suis né étranglé par le cordon ombilical, le visage tout bleu et ne dois d'avoir survécu à cette détresse respiratoire qu'à l'oxygène dont se servait mon oncle, le forgeron du bourg où je voyais le jour, pour ses soudures au chalumeau. J'aurais pu aussi ne pas naître, ma mère, qui ne l'était pas encore, ayant échappé de peu à la mort lors d'un accident de battage. Ou renoncer à la vie en pleine jeunesse, comme R, issu du même milieu que moi. ».

Patrice Robin a enquêté sur ces trois évènements (sa naissance, l'accident de sa mère et le suicide de Richard, un ami de jeunesse), et s'interroge sur le monde d'où il vient comme sur la nécessité vitale qu'il a eue de le quitter pour devenir ce qu'il voulait être, tout en lui restant fidèle. Les deux derniers brefs textes de ce livre évoquent alors la place de l'écriture dans son existence, et sa « décision d'écrire sans métier ». Choix radical, d'une grande précarité, qui le conduira à mener des ateliers d'écriture avec des adolescents en difficulté, ou des adultes soignés en psychiatrie.

Événements passés

Archives

Avec Mario Alonso
Le , La chouette librairie

Né quelque part en Espagne dans les années 60, Mario Alonso arrive en France et se destine à être handballeur professionnel. Il change bientôt d’avis et devient guitariste dans un groupe de New Wave, puis vendeur de manteaux de fourrures et photographe dans une agence publicitaire, avant de se tourner vers le livre, à cause des écrivains américains qui ont fini par le pervertir. Il travaille à la Médiathèque de L'Odyssée à Lomme.

Il publie en 2021 "Lignes de flottaisons", un recueil d'aphorismes rafraîchissants édité en Belgique par Le Cactus inébranlable. Un second opus est prévu en 2023. Aujourd'hui, l'auteur s’est fixé un nouvel objectif, écrire des romans paysages. "Watergang" est sa première vague.

Quelques mots sur "Watergang", à paraître en janvier 2022 aux éditions du Tripode :
Paul a douze ans et habite à Middelbourg, petit village perdu au milieu des polders. Il y vit avec sa mère, divorcée et contrainte de travailler dans un supermarché, et sa grande sœur, pas encore tout à fait sortie de l’adolescence mais déjà enceinte. Son père est parti refaire sa vie de l’autre côté de la mer. Mais Paul n’est pas un garçon comme les autres. Paul voudrait être écrivain. Il passe ses journées à courir le long des canaux, au bord de l’eau, et à remplir son carnet de notes farfelues sur tout ce qu’il voit. Watergang est son histoire, celle de ceux qu’il aime, et de ce village niché au bout du monde.

Watergang est un premier roman d’une grande douceur, teintée d’un humour étonnant. À travers le regard d’un enfant plongé dans une situation familiale à la fois difficile et tristement banale, c’est tout un univers qui s’éveille et se reconstruit, ravivant la beauté du monde.


Avec Tiphaine Rivière
Le , La chouette librairie

Autrice et illustratrice, Tiphaine Rivière s'est fait connaître lors de la parution de "Carnets de thèse", dans lequel elle racontait, avec drôlerie et finesse, le quotidien de doctorant.e.s poursuivant leur recherche comme une quête existentielle.

Nous avons le plaisir de vous proposer une séance de dédicaces avec elle à l'occasion de la parution de son troisième roman graphique, "Un cœur qui bat", paru en octobre aux éditions Delcourt.

Quelques mots sur "Un cœur qui bat - tome 1" :
Cléo et Cyril attendent un enfant. En parallèle de cette métamorphose intime, Tiphaine Rivière explore les transformations sociales qui s'opèrent malgré eux, au travers d'une truculente galerie de personnages.
Tout à coup ils passionnent tout le monde : leurs familles s'engouffrent dans leur intimité, le corps médical affute ses instruments de contrôle, eux-mêmes semblent glisser d'une identité à l'autre... Ce qu'ils font est irréversible : Cléo et Cyril vont créer un être humain. Cette aventure a déjà été vécue plus de 107 milliards de fois depuis les débuts de l'humanité, mais pour eux, c'est la première.


Dans le cadre du festival Passions d'Automne
Le , La chouette librairie

Fondées en 1991 par Olivier Cohen, les éditions de L'Olivier publient depuis 30 ans avec le même savoir-faire et la même exigence, composant un des catalogues les plus riches en littérature française et étrangère. Pour l'occasion, la maison a créé cette année la "Bibliothèque de l’Olivier", une collection qui célèbrent ses textes emblématiques. Nous vous invitons à une exploration, des racines à la cime, pour découvrir toute la sève de leurs romans.

Pour cette soirée exceptionnelle, nous aurons l'honneur de recevoir Olivier Cohen et Nathalie Zberro qui dirigent cette formidable maison !

Réservation conseillée à contact@lachouettelibrairie.com ou par téléphone au 03 20 09 79 68.
Attention : pour accéder à cette rencontre, il vous faudra présenter un Pass sanitaire valide.