Rencontres

À venir

Tous les événements

Avec Cécile Richard
Le , La chouette librairie

A l'occasion de la parution de son nouveau recueil de poésie, "Gentils Gens Qui", Cécile Richard nous régalera à nouveau d'une de ses délirantes performances dont elle a le secret.

Nous laisserons ensuite la parole à Anaël Castelain pour une présentation de sa maison d'édition spécialisée en poésie contemporaine, Ni fait ni à faire. Vous pouvez en découvrir les titres déjà parus ici : https://www.editions-nifaitniafaire.fr

Attention : pour accéder à cette rencontre, il vous faudra présenter un Pass sanitaire valide. Nous sommes désolé.e.s pour la gêne occasionnée.

Le mot de l'éditeur :
des interrogations sans points d'interrogation (les ???? ont pris la tangente), des questions sans réponses (et surtout pas besoin d'en trouver), un fil de devinettes sans cesse reprisé (chaque question décalant la parole de la précédente pour tisser un milieu en perpétuelle métamorphose),
c'est avec une langue espiègle et mordante que Cécile Richard nous invite à jouer dans
"Gentils Gens Qui"
à prendre part à une expédition
qui n'admettra aucune embûche
car ce n'est pas tous les jours qu'on peut
se laisser aller simplement
sur l'ondée chaleureuse des questionnements les plus abracadabrantesques du monde
(oui oui du monde)
(même du système solaire)
en éloignant le besoin
casse-pied de chercher des réponses casses-têtes
pour offrir
plutôt qu'un questionnement
(et à l'exact opposé d'un interrogatoire)
un rebondissement ravi
(boing boing)
de la curiosité.


En partenariat avec Escales des Lettres
Avec Wilfried N'sondé
Le , La chouette librairie

Né en 1968 à Brazzaville, Wilfried N’Sondé a grandi en Île-de-France et vécu vingt-cinq ans à Berlin. Il habite désormais à Lyon. Il est l'auteur de cinq romans publiés chez Actes Sud, notamment "Le Cœur des enfants léopards" (2007, prix des Cinq Continents de la francophonie et prix Senghor de la création littéraire) et "Un océan, deux mers, trois continents" (2018), qui a reçu une dizaine de prix littéraires, parmi lesquels le prix Ahmadou Kourouma, le prix France Bleu / Page des libraires et le prix des lecteurs de L'Express / BFMTV.

Il viendra vous présenter son nouveau roman, "Femme du ciel et des tempêtes", paru en août 2021 aux éditions Actes Sud.

Attention : pour accéder à cette rencontre, il vous faudra présenter un Pass sanitaire valide. Nous sommes désolé.e.s pour la gêne occasionnée.


Dans le cadre du festival D'Un Pays L'Autre
Avec Valérie Zenatti
Le , La chouette librairie

"On ne peut écrire sur des grandes catastrophes avec des mots trop grands"

Leur relation n’était pas seulement celle d’un romancier et de sa traductrice, c’était aussi celle de deux amis qui se parlaient sans cesse. De quoi parlaient-ils ? D’écriture, de langues, d’amour, d’animalité, d’enfance. De la terreur d’être traqué. Ils partageaient également quelques silences.

Lorsque Aharon Appelfeld meurt en 2018, Valérie Zenatti ne peut se résoudre à perdre cette voix qui résonne si puissamment en elle. Elle cherche à la retrouver, par tous les moyens. Sa quête la conduira jusqu’en Ukraine, à Czernowitz, la ville natale de l’écrivain. Un an après, elle écrit "Dans le faisceau des vivants" (L’Olivier, 2019, Points, 2020) un récit sur celui dont elle a traduit la plupart des romans. Plus qu’un hommage, "Dans le faisceau des vivants" raconte comment, après avoir appris avec Aharon Appelfeld, on apprend à « vivre sans lui ».

Modération : Anne-Lise Remacle

Gratuit. Réservation obligatoire par ici : https://dunpayslautre.org/evenement-festival/rencontre-avec-valerie-zenatti/
Attention : pour accéder à cette rencontre, il vous faudra présenter un Pass sanitaire valide. Nous sommes désolé.e.s pour la gêne occasionnée.

Événements passés

Archives

Avec Pablo Martín Sánchez
Le , La chouette librairie

Ex-athlète, ex-comédien, ex-chercheur, Pablo Martín Sánchez devient écrivain après sa découverte de l’ Oulipo lors d’ un séjour à Paris ; il y est co-opté en 2014. De lui, les éditions La Contre Allée ont déjà publié un recueil de nouvelles, "FrICTIONS" et un roman, "L'instant décisif". Il est également traducteur (Marcel Schwob, Alfred Jarry, Raymond Queneau, Bernard-Marie Koltès, Wajdi Mouawad et Hervé Le Tellier pour "L'Anomalie") et enseigne l’ écriture créative à Barcelone.

C'est en co-édition avec Zulma que La Contre Allée publie en septembre son premier roman, "L'anarchiste qui s'appelait comme moi," primé Meilleure Première Œuvre par le journal El Cultural (Espagne). Une œuvre ample et ambitieuse que nous vous invitons à venir découvrir en présence de l'auteur !

Attention : pour accéder à cette rencontre, il vous faudra présenter un Pass sanitaire valide. Nous sommes désolé.e.s pour la gêne occasionnée.


Avec Nassim El Kabli
Le , La chouette librairie

Nassim El Kabli est professeur de philosophie et attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Inspé de Douai (Université de Lille) où il enseigne la philosophie de l’éducation. Il a publié en 2015 un premier essai, "La rupture, philosophie
d’une expérience ordinaire" (L'Harmattan). Il travaille notamment sur la notion de lien chez Jean-Jacques Rousseau et participe activement à Cité Philo.

A l'occasion de la parution de son essai à paraître le 6 juillet aux éditions Mimésis, intitulé "Soi-même par un autre. Figures d'exemplarité, figures d'exemple", nous aurons l'honneur de recevoir Nassim El Kabli pour une soirée de présentation. La discussion sera animée par Sarah Troche, Maîtresse de Conférence en philosophie à l’Université de Lille.

Le nombre de places étant limité, merci de bien vouloir réserver par mail (contact@lachouettelibrairie.com) ou par téléphone (03 20 09 79 68).


Le , La chouette librairie

Tristan Saule est l'auteur d'un de nos plus gros coups de cœur de cette année, l'excellent "Mathilde ne dit rien" publié en janvier 2021 aux éditions Le Quartanier. Curieusement, on ne trouve pas beaucoup d'informations sur lui... jusqu'au moment où on découvre que c'est un pseudo. En fait, derrière ce nom se cache un auteur déjà reconnu ("Les agents", "Suréquipée", "Les lois du ciel"...) et surtout un collègue : Grégoire Courtois, libraire à Auxerre et membre du groupement Initiales dont nous faisons tous les deux partie.
C'est donc une double invitation à laquelle nous vous convions, puisque nous aurons l'occasion de discuter avec lui de son travail d'écrivain mais aussi de sa vision de la librairie indépendante. En attendant, nous vous encourageons vivement à faire un bout de chemin en compagnie de Mathilde !

Notre chronique pour le Magazine Initiales n°13 :

Il y a des personnages qui vous hantent longtemps, qui vous marquent durablement ; des personnages tellement vrais, tellement forts, que vous avez l’impression de quitter un ou une ami.e en refermant le livre. Mathilde est de ceux-là.
Elle ne dit rien, peut-être, pas grand-chose en tout cas, et pourtant sa présence vous sera vite indispensable. Autant qu’aux personnes qui l’entourent : Mathilde est travailleuse sociale, elle passe ses journées à assister les plus démuni.e.s avec leurs dossiers de demande d’aides. Elle est souvent la dernière chance, et autour de la Place Carrée, tout le monde l’a bien compris : au boulot ou après le boulot, on peut compter sur elle.

Alors quand il se retrouve menacé d’expulsion, Mathilde aide aussi son voisin, endetté jusqu’au cou après la réalisation d’une terrasse chez un particulier sans scrupule qui refuse de le payer. Pas d’autre solution que d’employer la manière forte. Mais la petite routine du quotidien, qu’elle avait eu tant de mal à mettre en place, vacille au fur et à mesure que l’engrenage néfaste se met en branle. Des broutilles, d’abord, un bête oubli dont les conséquences seront inattendues et irréversibles, une mauvaise rencontre au marché, et puis viendra le temps des trahisons.

Mais surtout, il y aura les souvenirs. Sa vie d’avant, raison de son mutisme, de son abnégation. Quand on ne peut plus vivre pour soi-même, il faut vivre pour les autres. Rester debout quoiqu’il en coûte, compter les minutes (huit, précisément, toujours par tranche de huit minutes) et s’assurer qu’on est toujours vivant.e. Parce qu’on peut être mort.e sans le savoir encore…
Tristan Saule excelle sur tous les plans : de la narration à l’intrigue, des personnages à l’atmosphère, tout est maîtrisé à la perfection. Derrière les façades des HLM, des bureaux, des pavillons de banlieue, il met en scène ses personnages avec une formidable empathie et un sens critique aiguisé.

La bonne nouvelle ? Mathilde ne dit rien n’est que le premier volet de ces « Chroniques de la Place Carrée » !

Hors les murs

À venir

Tous les événements

En partenariat avec Les Lisières et l'association Libraires d'en Haut
Avec Mona Chollet
Le , Sciences Po Lille

Mona Chollet est journaliste et essayiste. Elle a notamment publié "Sorcières. La puissance invaincue des femmes", "Chez soi. Une odyssée de l’espace domestique" et "Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine" (Zones, respectivement 2018, 2015 et 2012).

A l'occasion de la parution de son nouvel essai le 16 septembre, intitulé "Réinventer l'amour. Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles", nous aurons l'immense honneur de la recevoir pour une discussion qui sera animée par Amandine Dhée ("A mains nues", "La femme brouillon"...).
L'événement aura lieu dans l'amphithéâtre Norbert Elias (B) de Sciences Po, que nous remercions pour la mise à disposition de la salle.

Attention : réservation vivement conseillée par mail (contact@lachouettelibrairie.com), téléphone (03 20 09 79 68) ou en magasin auprès de vos libraires.
Pour accéder à cette rencontre, il vous faudra présenter un Pass sanitaire valide. Nous sommes désolé.e.s pour la gêne occasionnée.

Événements passés

Archives

En partenariat avec La Contre Allée & la MESHS
Du au , La Meshs

D’un Pays l'Autre est le festival littéraire créé en 2015 par les éditions La Contre Allée. La traduction littéraire et le rôle du traducteur sont au cœur de la réflexion de l’évènement littéraire. L’édition 2020 fera la part belle à la notion de « commun ».

Alors même que le traducteur œuvre à la réception d'une littérature étrangère en faisant entrer dans notre espace culturel des œuvres venues d'ailleurs, il demeure un travailleur de l'ombre souvent méconnu du public. Son rôle dans l'échange culturel est pourtant fondamental : il rend possible la rencontre avec la parole d'un autre absent, tout en se portant garant du respect et de l'intégrité de cette parole. Les éditions La Contre Allée prolongent leur travail sur la traduction initié en 2015 en vue de favoriser la rencontre entre les lecteurs que nous sommes, professionnels du livre, enseignants ou étudiants, grand public, et ces professionnels qui se trouvent être eux aussi des lecteurs, certes privilégiés, d'une œuvre ou d'un auteur, avant d'être des ré-écrivains.

« Comme une boule à facettes, la notion de « commun » reflète une multitude d'expériences et de singularités. Les polir, pour essayer d'en montrer une seule et unique facette, serait condamner l'éclat de ses reflets changeants, sans pour autant réussir à en montrer l'essentiel. Où est-il le commun, et comment le reconnaître ? Loin de fournir une réponse univoque, la programmation de cette nouvelle édition du festival laisse plutôt supposer que si le commun est quelque part, pour le dire avec les mots d'une des invitées de cette édition, Myriam Suchet, c'est dans la prolifération des modes de relation. Montrer et partager ces expériences collectives en donnant la parole à celles et à ceux qui, sur le terrain, écrivent, traduisent, sous-titrent, éditent, filment et travaillent pour tisser et imaginer des liens véritables et fructueux, voilà ce qui nous a guidé.e.s dans cette programmation. Si l'histoire n'est pas écrite, et si elle est plus pétrie d'incertitudes que jamais, le festival vous invite aux rassemblements, pour dégager l’essentiel de ce qui nous est commun et le défendre collectivement. » Anna Rizzello, pour les éditions La Contre Allée


Festival à la Gare Saint Sauveur, organisé par la MRES
Du au , Gare Saint Sauveur

La MRES investit la Gare Saint Sauveur sous la double bannière du pouvoir des femmes et des imaginaires… Les premières peuplant ou suscitant souvent les seconds.

La transition écologique – qui nous évitera une fin de monde trop prochaine – doit beaucoup aux figures féminines : de Vandana Shiva à Greta Thunberg, de Princesse Mononoké à Naomi Klein. Cette transition tiendra aussi à notre capacité à imaginer des mondes futurs, qui sont en fait déjà là, en émergence.

Comme tous les ans, la fête de notre réseau propose des débats, se poursuit en musique, images et spectacles, pour virevolter enfin entre échanges et savoir-faire.

Objectif ? Rendre concrets un présent et un futur désirables.

Et si c’était à notre imagination de prendre le pouvoir ?

Attention !

En raison de la crise sanitaire que nous vivons, toutes nos propositions en intérieur se feront sur inscription en fonction des places disponibles et bien sûr en tenant compte des distanciations sociales et le port du masque sera obligatoire sur tout le site y compris en extérieur.
Pour vous inscrire : inscription@mres-asso.fr ou 03 20 52 12 02

Vous pourrez retrouver vos chouettes libraires sur place le vendredi 2 octobre à partir de 18h pour la rencontre entre MICHÈLE RIOT-SARCEY et JEAN-PAUL ENGÉLIBERT ainsi que le samedi 3 octobre à partir de 14h30 pour la rencontre avec ÉLISE THIEBAUT !


En partenariat avec le Cinéma Le Majestic
Le , Cinéma Le Majestic

Le Majestic vous propose une nouvelle saison de CINE-GOUTERS : un film, un échange, une lecture d'album par Marion et un goûter ! Une séance dédiée aux plus petits pour découvrir des programmes adaptés et originaux à partir de 3 ans.

Ce mois-ci : Un programme de trois courts-métrages :
-CYCLE de Sytske Kok, Sophie Olga, 2018, Pays-Bas (2 mn) : Un grand-père aide sa petite fille à faire du vélo.
-COEUR FONDANT de Benoit Chieux, 2019, France (11 mn) : Dans son petit sac, Anna porte un "coeur fondant" mais pour le partager avec son ami, elle doit traverser une forêt hantée...
-ZÉBULON LE DRAGON, 2018, Grande-Bretagne (26 mn) : Zébulon est un jeune dragon aussi attachant que maladroit qui aspire à devenir le meilleur élève de son école. Pour y arriver, il devra montrer une grande ténacité et traverser beaucoup d'épreuves, comme réussir à capturer une princesse...

Tarif enfant: 4.50€ / goûter : 2€. Tarif accompagnant : 5.50€. Une place offerte pour 10 enfants.
Renseignements et/ou réservations par mail a.caron@metropolemajestic.com