Conseils de lecture

Population : 48

Sternbergh, Adam

Super 8 Edition

22,00
par (Libraire)
6 décembre 2018

Coup de coeur de la chouette

Bienvenue à "Blind Town", ville top secrète hébergeant 48 criminel.le.s dont on a effacé la mémoire. Volontaires pour l'expérience, les habitant.e.s vivent en harmonie sous la houlette bienveillante du shérif Cooper. Mais la huitième année, un fax vient perturber l'équilibre et tout remettre en question... Et les morts commencent à fleurir.

Hommage à "Pottsville, 1080 habitants" de Jim Thompson, ce roman en adopte le ton humoristique et les personnages ambivalents. Le passé trouble des protagonistes refait surface, et l'arrivée de nouveaux agents venus de l'extérieur va semer la pagaille dans ce petit univers.

On s'amuse, on se prend au jeu du huis clos et du jeu de massacre, on s'attache aux protagonistes en se persuadant qu'il.elle.s font partie des "bons", des "innocent.e.s" qui sont arrivé.e.s là pour être protégé.e.s... Formidable aussi bien pour l'ambiance que pour l'intrigue !


SUPER-HEROS DE PROXIMITE
10,95
par (Libraire)
1 décembre 2018

Imbattable se joue de tout, même des cases ! Désopilant !!!


Sorcières

Chollet, Mona

Zones

18,00
par (Libraire)
28 novembre 2018

Coup de coeur de la chouette

Derrière la figure de la sorcière, c'est bien la femme indépendante, seule, savante, éventuellement un peu marginale, qui a été condamnée. Mona Chollet décrypte et analyse le mythe. Et dresse le constat : non, les choses n'ont pas tellement changé. L'égalité, on s'y met ?


Seule la nuit tombe dans ses bras

Annocque, Philippe

Quidam Édition

16,00
par (Libraire)
28 novembre 2018

Coup de coeur de la chouette

Philippe Annocque révolutionne la romance épistolaire façon 2.0 et interroge avec brio notre rapport à la virtualité, au sentiment amoureux, à l'identité... Alors, est-ce que "chatter" c'est tromper ?


Ça raconte Sarah
15,00
par (Libraire)
28 novembre 2018

Coup de coeur de la chouette

Concerto pour deux corps enflammés, allegro, furioso, mais jamais moderato, "Ça raconte Sarah" risque bien de vous entraîner dans une danse effrénée de laquelle vous ne sortirez pas indemne.