La Faute à Mallarmé. L'aventure de la théorie littéraire, L'aventure de la théorie littéraire
EAN13
9782021035674
ISBN
978-2-02-103567-4
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
COULEUR IDEES
Nombre de pages
321
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
357 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
801
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Faute à Mallarmé. L'aventure de la théorie littéraire

L'aventure de la théorie littéraire

De

Seuil

Couleur Idees

Offres

La théorie littéraire se constitue à partir des années 1950 au carrefour de la nouvelle critique, de la mouvance structuraliste et de pratiques littéraires avant-gardistes (du Nouveau Roman à Tel Quel), avec le projet de défendre l'autonomie et la spécificité de l'espace littéraire.
Dans quels contextes culturels une telle aventure a-t-elle pris forme ? Quels en étaient les enjeux ? Et pourquoi, vingt ans après son effacement du paysage intellectuel, continue-t-on de dénoncer ses effets délétères ? Pour répondre à de telles questions, Vincent Kaufmann propose une histoire raisonnée et personnelle de l'aventure de la théorie littéraire. Il éclaire des notions aussi centrales que la " réflexivité ", la " mort de l'auteur ou la " production du texte, ", souvent mal comprises. Il montre aussi que la " théorie " fut un lieu incontournable de résistance et d'anticipation : résistance au déclassement progressif de la chose écrite et anticipation des transformations des pratiques d'écriture et de lecture dans le nouveau monde numérique. Une manière de dire que les outils de la théorie littéraire n'ont jamais été aussi utiles qu'aujourd'hui, et que l'étude de la littérature reste inséparable d'une réflexion critique sur la place de l'écrit dans nos sociétés.
Suivi d'entretiens avec : Jonathan Culler, Ottmar Ette, Jean-Joseph Goux, Gérard Genette Werner Hamacher, Julia Kristeva, Sylvère Lotringer, J. Hillis Miller, Michel Pierssens, Jean Ricardou, Avital Ronell, Elisabeth Roudinesco, Philippe Sollers, Karlheinz Stierle et Tzvetan Todorov.
Vincent Kaufmann est professeur de littérature et d'histoire des médias au MCM Institute de l'Université de St. Gall en Suisse et fondateur de l'Académie du journalisme et des médias de l'université de Neuchâtel. Il est notamment l'auteur de L'Equivoque épistolaire, Minuit, 1990 ; Poétique des groupes littéraires, PUF, 1997 ; Guy Debord : La révolution au service de la poésie, Fayard, 2001.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Vincent Kaufmann