Lectures lentes, Linguistique et critique littéraire
EAN13
9782130569855
ISBN
978-2-13-056985-5
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Formes sémiotiques
Nombre de pages
164
Dimensions
21 x 15 x 1 cm
Poids
238 g
Langue
français
Code dewey
800
Fiches UNIMARC
S'identifier

Lectures lentes

Linguistique et critique littéraire

Presses universitaires de France

Formes sémiotiques

Offres

À partir de quel moment la critique littéraire a-t-elle frayé avec la linguistique ? On pourrait, si l’on accepte de voir les choses de manière approximative, répondre à cette question en évoquant Ferdinand de Saussure lui-même : « il semble n’y avoir aucune raison valable pour séparer les questions de littérature des questions de linguistique en général ».

Chaque moment historique a donné à la critique un « outillage » herméneutique différent. Flaubert résume parfaitement la situation en émettant un vœu que les essais ici rassemblés ne sauraient combler : « Du temps de La Harpe, on était grammairien ; du temps de Sainte-Beuve et de Taine, on est historien. Quand sera-t-on artiste, rien qu’artiste, mais bien artiste ? Où connaissez-vous une critique qui s’inquiète de l’œuvre en soi, d’une façon intense ? On analyse très finement le milieu où elle s’est produite et les causes qui l’ont amenée ; mais la poétique insciente ? d’où elle résulte ? sa composition, son style ? »

Professeur de langue et littérature françaises à l’Université Paris IV-Sorbonne, Pierre-Alain Cahné est depuis 2005 Recteur de l’Institut catholique de Paris. Il a notamment publié aux PUF Qu’est-ce que le style ? (« Linguistique nouvelle », 1994) et Littérature française du XXe siècle (« Premier cycle », 1992).
S'identifier pour envoyer des commentaires.