Culture et action chez Georges Pompidou, actes du colloque, Paris, 3-4 décembre 1998
EAN13
9782130509080
ISBN
978-2-13-050908-0
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Politique d'aujourd'hui
Nombre de pages
472
Dimensions
21 x 13 x 2 cm
Poids
570 g
Langue
français
Code dewey
306.094
Fiches UNIMARC
S'identifier

Culture et action chez Georges Pompidou

actes du colloque, Paris, 3-4 décembre 1998

Dirigé par ,

Édité par

Presses universitaires de France

Politique d'aujourd'hui

Offres

Ce Colloque a traduit la volonté de rechercher en quoi l'idée qu'avait Georges Pompidou de la culture a marqué son approche des problèmes posés à la société politique. Entreprendre cette recherche c'est vouloir mieux comprendre un homme qui échappe, plus qu'on ne l'a dit, aux clivages traditionnels du paysage politique français. Etranger aux idéologies successivement dominantes, aux engagements militants, aux parcours électoraux balisés, humaniste égaré en politique, où pourtant il excelle, G. Pompidou fait souvent figure de mal compris de l'histoire. La tentative mérite d'être faite dans le cas d'un homme dont on ne peut nier qu'il avait une perception très personnelle de la politique : faut-il rappeler l'étourdissant pa'rallèle entre politique et poésie, présenté un soir de 1969 à la Comédie française (l'une et l'autre touchent au coeur et à la vie de tous les hommes ) ou aussi le passage du "Noeud gordien" où il ne craint pas d'affirmer avec une pointe de provocation que pour lui la politique "c'est faire appel à ce qu'il y a de spirituel dans l'homme" ou encore ce qu'il répète en maintes occasions, nul ne peut imaginer gouverner sans une morale de l'action parce que toute politique implique quelque idée de l'homme, la formule est de Paul Valéry qu'il citait avec conviction. Il est admis que les années Pompidou furent des années charnières. Jusqu'à présent l'attention des chercheurs s'étaient focalisée sur deux domaines délimités : celui des interventions directes dans les affaires culturelles et celui de la politique culturelle inventée dans le ministère des affaires culturelles quand il fut premier ministre puis président de la République. La perspective ici est différente : le culturel n'épuise pas la culture et le champ des affaires culturelles n'épuise pas la relation entre l'idée de culture et la politique., Extrait de l'introductionSOMMAIREIntroduction par Jean-Claude GroshensPremière partie : Georges Pompidou, l'homme de culture, sa formation, ses pratiques et ses goûts culturelsDeuxième partie : Les mutations culturelles des années soixante et soixante dixTroisième partie : Georges Pompidou premier ministre, 1962-1968Quatrième partie : Georges Pompidou président de la République, 1969-1974
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Association Georges Pompidou