Un bouddhiste en colère

Un bouddhiste en colère

Seth Greenland

Liana Levi

  • 8 octobre 2011

    Une pépite !

    Comment choisissez-vous vos romans ? Ma méthode, actuellement, est des plus simples : je parcours rapidement la quatrième de couverture et si les adjectifs : caustique, drôle, humoristique, satirique, jubilatoire... apparaissent, je m'empare du livre pour le dévorer !
    Je viens de découvrir Seth Greenland grâce à "Un bouddhiste en colère" et cette histoire correspond en tous points aux caractéristiques citées ci-dessus : un bonheur de lecture !
    Pour planter le décor, nous sommes à Palm Springs, à notre époque. La bataille fait rage entre Randall Duke, politicien retors et sans scrupules et Mary Swain, ancienne hôtesse de l'air, clone de Sarah Palin, pour le poste de représentant au Congrès. L'action se déroule le temps de cette élection, durant la campagne et quelques jours après la proclamation des résultats. Seth Greenland nous donne à voir l'image policée, idéale des candidats : Dieu, la Famille et l'Amérique semblent être leurs seules préoccupations. Il nous les présente aussi "dans leur jus" : hypocrites, magouilleurs, prêts à tous les coups bas pour obtenir le pouvoir.


    L'auteur dénonce avec force la malhonnêteté des politiques mais il le fait avec la meilleure des armes : l'humour ! Dans ce roman, vous découvrirez les deux frères de Randall, l'un délinquant poète, l'autre apprenti bouddhiste qui transforme peu à peu son mobil-home en refuge de la SPA. Les femmes ne sont pas mieux loties entre la femme du candidat, ex-pom-pom girl qui agite plus facilement son popotin que ses neurones et Nadine, apprentie maître-chanteuse qui manque cruellement pour elle de pratique.
    Le plus extraordinaire dans ce portrait-charge d'une Amérique éprise de faux-semblants est que les personnages ne paraissent même pas caricaturaux : ils sont le reflet d'un pays qui va mal mais que galvanise encore le "God bless you"...
    Lâchez vos occupations du moment et en cette période d'élections françaises, foncez acheter ce roman, il est d'utilité publique !