Une étincelle de vie

Une étincelle de vie

Jodi Picoult

Actes Sud

  • 17 juillet 2019

    Jodi Picoult s'empare des sujets de société qui secouent et fâchent l'Amérique, et les examine en expert, après immersion dans les milieux professionnels, afin d'en saisir mieux la complexité. Et, tout est juste.

    Elle convoque ainsi, sous prétexte de fiction, la violence familiale, et son silence étouffant (le Rideau déchiré) la justice et le racisme (Mille Petits riens) et, ici, avec Une étincelle de vie, l'avortement et la prise d'otage.

    J. Picoult s'insinue dans la tête des protagonistes et déconstruit avec application les murs érigés par les manichéens. Elle filtre la lumière dans l'ombre, et dé-cristallise la violence puisque, l' on comprend que tout peut s'entendre et se défendre selon l'angle que choisit du regard.

    Une écriture engagée, donc, toujours pleine d'intérêt puisqu'elle guide vers l 'authentique tolérance. Pour autant, je n'y retrouve pas la jubilation ressentie à la lecture de la trop charmante Tristesse des éléphants subtilement accrochée à l'enfance......


  • par (Libraire)
    21 juin 2019

    Hugh, négociateur de crise, est appelé sur une prise d'otages dans un dispensaire. Un homme a fait feu dans le dernier établissement à pratiquer des avortements dans le Mississippi, faisant plusieurs victimes. La situation est catastrophique, elle devient cauchemardesque quand Hugh découvre que sa fille est à l'intérieur...
    Un grand roman choral où l'on suit les trajectoires de vie des policiers, des victimes, des otages et des événements qui les ont conduit à cet instant. Remontant la journée heure par heure, Jodi Picoult nous entraîne au comble du suspens.
    L'autrice est passée maître dans l'art d'écrire sur des sujets sociétaux tabous aux États-Unis. Une lecture nécessaire et haletante que vous ne lâcherez pas !


  • par (Libraire)
    6 juin 2019

    Le récit sous pression d’une prise d’otage dans le dernier centre qui pratique les avortements dans l’état du Mississipi. Construit à l’envers on vit au rythme des otages, du braqueur et de la police.
    Avec un style percutant et juste Jodi Picoult aborde à travers ce roman les problèmes de la société américaine, ses travers et ses espoirs. Dans un pays où les droits des femmes reculent, l’autrice livre une fiction courageuse qui redonne la parole à celles que l’on n’écoute pas et ne tombe pas dans la facilité de juger ceux qui penseraient différemment mais essaie de les comprendre. Très documenté, très juste, une étincelle de vie, fait parti de ces romans que vous ne pourrez ni lâcher ni oublier.


  • par (Libraire)
    22 mai 2019

    Alors qu'elle vit seule avec son père, Wren n'ose pas aborder le sujet gênant de la contraception. C'est donc tout naturellement qu'elle se tourne vers sa tante, qui décide de l'emmener dans une clinique publique afin qu'elle puisse se procurer la pilule. Malheureusement pour l'adolescente et sa tante, c'est ce même jour que George décide de passer à l'action : armé d'un revolver, l'esprit vengeur suite à l'avortement de sa fille, il est bien déterminé à exterminer toutes les personnes présentes dans ce centre médical.
    Hugh quant à lui, est l'un des premiers officier présent sur place. Fier de sa formation en négociation lors de prises d'otages, il est convaincu de pouvoir inverser la situation en sa faveur et ainsi limiter le nombre de victimes. Ses certitudes chavirent au moment où il se rend compte que sa fille fait partie des otages...

    Un roman haletant et brûlant d'actualité qui met en exergue des divergences d'opinions qui poussent souvent à la violence, verbale ou physique. La construction inversée du roman en fait une œuvre quasi cinématographique, tout en mettant l'accent sur les personnages et leur personnalité.

    Coup de cœur !