Évelyne L.

Éditions Gallmeister

10,50
par (Libraire)
29 avril 2019

Coup de coeur d'Evelyne

Les énergies fossiles s'étiolent. Les émeutes éclatent dans les grandes villes privées d'électricité. Le gouvernement mondial s'effondre. La paranoïa gagne les relations humaines et les supermarchés se vident. Mais Nell et Eva (deux adolescentes de 17 et 18 ans) voient ça de loin et n'écoutent les infos que d'une oreille distraite. C'est loin, et puis c'est des histoires d'adulte tout ça ! Elles, leur monde, c'est la maison familiale perdue dans la forêt, les copains, Harvard, la danse... même si l'électricité devient de plus en plus aléatoire et que l'essence se fait rare, compliquant leur vie quotidienne.
Et puis, un jour, la radio se tait définitivement, Internet devient un lointain souvenir, et elles comprennent que leur monde à elles aussi a vacillé. Comment survivre dans ce monde qui retourne à l'état de Nature quand on a grandi dans la technologie ?
Vous n'aimez pas la science-fiction, tant mieux car ce roman n'en est pas ! On pourrait croire à un scénario post-apocalyptique mais toute la force du roman de Jean Hegland est dans le réalisme : la fin d'un mode de vie, la fin des espoirs, la redécouverte des savoirs anciens pour assurer sa survie, l'acceptation du fait que la Nature n'est pas une ennemie de l'Homme mais que l'Homme appartient à la Nature. Un roman très sobre et très réaliste, sombre mais pas désespérant. Un texte fort qui pose question et nous laisse face à la réalité.

par (Libraire)
29 avril 2019

Coup de coeur d'Evelyne

Fin des années 50, Détroit connaît une crise importante : les grandes usines ferment peu à peu, celles qui subsistent cherchent de la main d’œuvre moins chère et se tournent vers les Noirs. Le milieu ouvrier blanc souffre : l'aristocratie ouvrière s'effondre discrètement mais sûrement. Si l'univers masculin vacille, les femmes tentent de ne pas voir : elles préparent des ventes de charité, passent leur temps à cuisiner dans des cuisines suréquipées, récurent les maisons et les jardins dans cet univers où les maisons sont si proches les unes des autres qu'aucune vie n'est strictement privée et où il faut faire montre de la plus belle réussite, alors même que le quartier se paupérise (c'est à dire que les Noirs s'installent eux aussi à proximité des usines).
C'est dans ce contexte qu'intervient la disparition d'Elisabeth, une jeune femme attardée. Les hommes se mettent à sa recherche, les femmes assurent l'intendance : ainsi va la vie dans cette société aux rôles très définis, même en cas de crise. Mais mine de rien, les femmes aussi mènent l'enquête, tout comme elles vivent leur liberté : discrètement et sans revendication.
Un polar qu'on ne lâche pas qui vous emmène dans les coulisses de la réussite à l'Américaine. Un livre joyeux en apparence mais véritablement noir au fond.

par (Libraire)
29 avril 2019

Coup de coeur d'Evelyne

Enfant, Kîmia grandit dans un pays de contes et d'histoires farfelues que se racontent les grands, les oncles, les tantes, les grands parents... Ce pays, c'est l'Iran, celui du Shah puis des ayatollahs ; c'est l'Iran qui bascule d'une société féodale vers une société moderne, avec des atermoiements qui aboutiront au pays totalitaire qu'on connaît aujourd'hui. Mais l'Iran n'a pas toujours été comme ça ; et quand il l'est devenu, des milliers d'Iraniens ont fui vers l'Europe et ses droits de l'Homme. Surtout les intellectuels francophiles.
C'est au travers d'un roman foisonnant que Négar Djavadi nous raconte l'Iran de son enfance, son arrivée en France, ses espoirs, ses réussites et ses échecs. Désorientale est un formidable roman sur l'identité, culturelle d'abord : ou comment pour s'intégrer il faut d'abord accepter de perdre sa culture d'origine (c'est le titre du roman). Puis Négar Djavadi va beaucoup plus loin en s'interrogeant sur notre identité française actuelle, avec un regard acéré et sans concession, d'une justesse troublante.
Cette pépite est un premier roman construit sur le mode des contes orientaux avec ces histoires enchâssées les unes dans les autres, qui se répondent, s'interpellent et vous baladent sans jamais vous perdre. Un régal !

par (Libraire)
29 avril 2019

Coup de coeur d'Evelyne

La Laponie, tiraillée entre tradition et argent facile du pétrole de la mer du Nord, est baignée dans un ensoleillement constant qui met tout le monde à cran. Au moment de la transhumance, les rennes doivent traverser le fameux détroit du loup à la nage mais un incident vient effrayer le renne de tête qui se noie et emmène avec lui son berger. Cette noyade accidentelle arrange beaucoup trop de monde pour qu'elle ne soulève pas de doutes. Et si en plus le maire de la ville est assassiné... Klemet et Nina devront pénétrer le milieu très fermé des travailleurs du pétrole pour tenter d'approcher la vérité et se confronter à leurs propres démons.
Le deuxième roman est un exercice difficile où l'auteur doit confirmer son excellent début : on peut dire qu'Olivier Truc passe la barre haut la main.

Tous les conseils en 200 recettes

Flammarion

par (Libraire)
29 avril 2019

Coup de coeur d'Evelyne

200 recettes pour ne plus rien jeter de vos légumes ! Avec Sonia Ezgulian, vous apprendrez à cuisiner les fanes (une excellente recette de pesto de fanes de radis par exemple), à donner du sens au trognon de pomme (caillettes de veau à la pomme), à savourer les écorces (écorces de melon jaune vinaigré)
Mais aussi pour ne plus jeter les restes ! Réutilisez vos restes de riz au lait en fond de tarte aux fruits rouges ou trouvez enfin une utilité à la carcasse du poulet du dimanche.
Une cuisine simple et de bon sens, des tonnes d'astuces mais surtout des saveurs et une gourmandise qui donne envie de se mettre aux fourneaux et de rester quelques instants de plus pour utiliser ce qu'on jette habituellement par habitude et par manque d'imagination.
Dans cette époque de chasse aux déchets ménagers et où l'alimentation humaine est une des grandes préoccupations, passez à l'action et surtout savourez !