Identités criminelles
EAN13
9782130625223
ISBN
978-2-13-062522-3
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
QUESTIONS JUDIC
Nombre de pages
298
Dimensions
21 x 15 x 1 cm
Poids
409 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Identités criminelles

Presses universitaires de France

Questions Judic

Offres

La criminalité identitaire, nouvel Eldorado criminel du XXIe siècle, connaît une croissance fulgurante depuis 2000. En 10 ans, 4 % des Français ont été victimes d'une atteinte à leur identité, soit 213 000 personnes par an. En 2014 ce chiffre pourrait être de 400 000. Les tentatives d'ouverture frauduleuse d'un compte ou d'un crédit sont passées de 3,61 % à 4,08 % de 2010 à 2011. De plus en plus de cartes d'identité, de passeports et de titres de séjour sont aujourd'hui délivrés indûment. Les escroqueries associées à toutes ces fausses identités sont en explosion et concernent principalement les fraudes sociales. Qui s'en émeut ? Personne ou presque, sinon les victimes dont les identités sont usurpées et qui sont injustement mises en cause. Pourtant l'État reconnaît bien 15 000 procédures judiciaires, 3 millions de faux permis de conduire, 80 000 alias à l'identité judiciaire, 17 milliards de fraude fiscale. Que faut-il donc de plus pour déclarer une catastrophe ? La République sociale se tait. Faut-il y voir le silence coupable d'une politique amblyope qui consiste à ne jamais vouloir que les plus défavorisés de nos concitoyens aient des responsabilités dans les abus qui détruisent la confiance entre le citoyen et la nation ? S'opposer, dénoncer, c'est déjà mériter d'être conspué selon une nouvelle forme de sociologie militante. Qui mettra fin à ce scandale en s'attaquant frontalement à la criminalité identitaire dans son ensemble ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.