Les droites et la rue, histoire d'une ambivalence, de 1880 à nos jours
EAN13
9782707178176
ISBN
978-2-7071-7817-6
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Cahiers libres
Nombre de pages
208
Dimensions
22,1 x 13,6 x 2,1 cm
Poids
286 g
Langue
français
Code dewey
324.2440309
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les droites et la rue

histoire d'une ambivalence, de 1880 à nos jours

De

La Découverte

Cahiers libres

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
13 mai 1958 à Alger, 30 mai 1968 à Paris, ou manifestations pour la défense de l'École libre en juin 1984, récentes manifestations contre le mariage, sans parler du 6 février 1934, il y a 80 ans tout juste, ce livre original s'essaie à cerner la place et le poids des manifestations de droite dans les systèmes politiques depuis quelque cent trente ans - leurs spécificités, leurs logiques d'action et leur autonomie relative .
Depuis quelques années, les organisations de droite qui manifestent dans la rue semblent souffrir d'une amnésie mémorielle les empêchant de mobiliser le souvenir d'épisodes antérieurs. Ceux-ci, pourtant, ont rythmé l'histoire des droites françaises et été d'une ampleur parfois exceptionnelle. C'est notamment le cas des rassemblements catholiques contre le Cartel des gauches en 1924-1925, des très violentes échauffourées du 6 février 1934 à Paris, des manifestations du 13 mai 1958 à Alger et du 30 mai 1968 à Paris, ou encore des défilés pour la défense de l'" école libre " en 1984, qui tous eurent des conséquences importantes. Dans cet ouvrage érudit, nourri d'épisodes oubliés, Danielle Tartakowsky s'attache à montrer que les droites françaises sont plus souvent descendues dans la rue qu'on ne le croit d'ordinaire. Elles ont contribué à l'émergence de la manifestation de rue, en ont fait un usage précoce et durable, et se sont plusieurs fois essayées à peser sur la nature du régime républicain. Elles ont ainsi créé leur propre répertoire d'action, distinct de celui des gauches, et puissamment contribué à redéfinir la place de la manifestation dans le système politique actuel. Débutant dans les années 1880 pour s'achever avec la Manif pour tous, cette histoire témoigne du rapport des droites à leur passé manifestant, des liens mouvants que les initiateurs des actions de rue entretiennent avec la droite parlementaire, et de la place des catholiques dans cette culture. Ces derniers, en effet, ont à de nombreuses reprises investi la rue depuis la séparation des Églises et de l'État, et leur mobilisation est encore aujourd'hui une condition sine qua non pour toute manifestation d'ampleur.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Danielle Tartakowsky