Une cause nationale : l'orthographe française, Éloge de l'inconstance
EAN13
9782130514145
ISBN
978-2-13-051414-5
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Ethnologies
Nombre de pages
288
Dimensions
24 x 17 x 1 cm
Poids
515 g
Langue
français
Code dewey
441.52
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une cause nationale : l'orthographe française

Éloge de l'inconstance

De

Presses universitaires de France

Ethnologies

Offres

Pourquoi à nos yeux l'orthographe a-t-elle une si grande importance ? Lorsque le regard se porte soit sur le passé soit sur d'autres langues, la place de la graphie n'apparaît pas aussi déterminante. Jusqu'à ces dernières années aucun Anglo-saxon ne se souvenait de la façon dont il avait appris à écrire sa propre langue alors qu'un Français le savait. En France, chacun a une conception très arrêtée de l'orthographe, sa dégradation et les causes de l'irrespect manifesté envers lui. Chacun se sent capable et propose des solutions. L'orthographe partage avec quelques autres sujets (la religion musulmane, les maths modernes, l'apprentissage de la lecture ...) le privilège de constituer un objet sur lequel chacun a un avis et des solutions ! Dès lors qu'ils choisissent la conformité, la nécessité ou le refus de l'orthographe, les interlocuteurs rencontrés expriment à chaque fois des relations aux autres. Ils doivent impérativement prendre position par rapport aux personnes de leur entourage. Aussi avec la question de l'orthographe, sommes-nous en présence d'un "lieu de cristallisation" issu non seulement des émotions ressenties dans l'activité quotidienne mais aussi dans "l'intériorisation" des doctrines. le "vécu" des interlocuteurs s'articule avec les théories des linguistes plus ou moins intériorisées, exprimées avec plus ou moins de bonheur quant à leur exactitude. Ce faisceau de rencontre détermine les recherches entreprises : il s'agit de garder dans leur intégralité non seulement ces émotions suscitées par l'orthographe, mais aussi les théories les plus farfelues ou abstraites afin de rendre compte, autant que possible, de la façon dont dans ce pays, chacun tente d'écrire sa langue. Les discours les plus divers s'y bousculent, ceux du théoricien, du praticien, du savant et du commun, chacun prenant consciemment ou non le soin de cacher ses objectifs : pourquoi ce discours sur l'orthographe ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Bernard Traimond