Montesquieu. Pouvoirs, richesses et sociétés, pouvoirs, richesses et sociétés
EAN13
9782130529354
ISBN
978-2-13-052935-4
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Fondements de la politique
Nombre de pages
304
Dimensions
21 x 15 x 1 cm
Poids
410 g
Langue
français
Code dewey
194
Fiches UNIMARC
S'identifier

Montesquieu. Pouvoirs, richesses et sociétés

pouvoirs, richesses et sociétés

De

Presses universitaires de France

Fondements de la politique

Offres

L'étude des rapports entre richesses, pouvoirs et sociétés dans "L'esprit des lois" a souvent conduit à faire de Montesquieu l'un des pères fondateurs avec Locke, du libéralisme politique. Ce livre propose une autre interprétation d'un ordre sans vertu, ce que l'on pourrait ainsi formuler : en l'absence de dévouement civique, d'une primauté accordée au bien commun, l'intérêt suffit-il à préserver la liberté politique et à fonder le lien social ? Il s'agit d'explorer le différentes voies tracées par Montesquieu face au "mal politique" incarné dans le despotisme. Sans proposer de régime idéal, il théorise des formes de gouvernement dont la prospérité et la liberté sont obtenues en l'absence de vertu religieuse, morale ou politique. Le modèle anglais régi par le mobile dominant de l'intérêt et du profit, le modèle français fondé sur les manières, honneur, politesse. La société civile peut dans ces deux cas prendre son essor en l'absence de toute référence religieuse ou morale imposée par le souverain. La participation à la vie civique n'est pas un renoncement à l'indépendance individuelle, la vigilance des citoyens demeure indispensable à la protection des droits.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Céline Spector