Un fils étranger
EAN13
9782376650232
ISBN
978-2-37665-023-2
Éditeur
Contre-Allée
Date de publication
Collection
FICTIONS D'EURO
Nombre de pages
120
Dimensions
15,1 x 10,6 x 1 cm
Poids
96 g
Langue
français
Langue d'origine
castillan, espagnol
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

Alors qu’il termine l'écriture de son roman Un père étranger, Eduardo Berti reçoit un colis inattendu contenant des photocopies du dossier que son père présenta à son arrivée en Argentine, dans les années 1940. Originaire de Roumanie et fuyant la Seconde Guerre mondiale, son père avait conservé jusque dans sa tombe de nombreux secrets, jusqu'à son véritable nom de famille.
Parmi toutes les révélations que comporte le dossier, la découverte de l'adresse de la maison natale de son père, dans la ville roumaine de Galati, anciennement Galatz, est comme un nouveau point de départ. Une invitation à entreprendre un voyage à la rencontre du pays natal de son père. Parti en Roumanie sans jamais imaginer qu’il naitrait un livre de ce séjour, Eduardo Berti passe de l’autre côté du miroir, et devient l’étranger. Partir à la recherche de cette maison natale fut ainsi le premier pas vers Un fils étranger, comme un écho à Un père étranger.
Dans ce voyage à Galati, l’invention est au cœur de la reconstitution de l’histoire familiale. Pour combler les silences et les zones d’ombres imposées par le père, le fils n’aura d’autres recours que de lui inventer une histoire, et d’accepter ce qui continuera de lui échapper, à l’image de cette fameuse maison familiale, au n°24, qui se trouve peut-être ne pas être celle que l’on pensait y trouver.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

En partenariat avec la MESHS
Le , La chouette librairie

La collection « Fiction(s) d’Europe » est née d’une rencontre entre les éditions La Contre Allée et la Maison Euro-
péenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS). Désireuses de réfléchir ensemble au devenir de l’Europe, la Contre Allée et la MESHS proposent depuis 2015 des récits de fiction et de prospective sur les fondations et refondations européennes.

A l'occasion de la parution de "Impromptu" de Catherine Mavrikakis et de "Un fils étranger" d'Eduardo Berti (traduction Jean-Marie Saint-Lu), nous aurons le plaisir de recevoir l'autrice et l'auteur pour une discussion autour de la collection, animée par Céline Telliez.

Née à Chicago en 1961, d’une mère française et d’un père grec, qui a grandi en Algérie, Catherine Mavrikakis vit depuis toujours à Montréal, où elle enseigne la littérature et la création. Elle est l’autrice d’une quinzaine de romans et d’essais. Publiée aux éditions Héliotrope au Québec, c’est grâce aux éditions Sabine Wespieser que nous l’avons découverte en France.

Eduardo Berti est membre de l’Oulipo depuis juin 2014. Né en Argentine en 1964, écrivain de langue espagnole, il est l’auteur de quelques recueils de nouvelles, d’un livre de petites proses et de plusieurs romans. Traducteur et journaliste culturel, il est lui-même traduit en sept langues, notamment en langue française où on peut trouver presque toute son œuvre.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Eduardo Berti
Plus d'informations sur Jean-Marie Saint-Lu