La dangerosité saisie par le droit pénal
EAN13
9782130574750
ISBN
978-2-13-057475-0
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Les voies du droit
Nombre de pages
320
Dimensions
21 x 13 x 1 cm
Poids
393 g
Langue
français
Code dewey
345.001
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

En un temps où trop souvent l’exploitation de faits divers dramatiques tient lieu de moteur pour la politique pénale au nom d’un principe de précaution perverti et de l’utopie du risque zéro, la dangerosité est saisie par le droit pénal. Le lecteur mesurera le poids des peurs individuelles et collectives médiatisées et mondialisées dès que l’on cherche à cerner la notion de dangerosité. Le lecteur comprendra la stigmatisation jusqu’à l’irrationnel de figures dangereuses. Le lecteur s’interrogera sur les faiblesses de l’évaluation de la dangerosité. Le lecteur devinera dans le durcissement de la réaction sociale au crime et son caractère aléatoire la dangerosité de la dangerosité comme assise du droit pénal. Ce sont les fondements du droit pénal classique qui sont ébranlés, voire bafoués. Ne sommes-nous pas en train de bâtir sur du sable une société de la peur où l’égale dignité de chaque être humain est en danger sans que pour autant des gages nouveaux de sécurité accrue et de protection publique soient donnés ?

Geneviève Giudicelli-Delage et Christine Lazerges sont professeurs à l’École de droit de la Sorbonne (Université Paris 1), directrice pour l’une du Master II de droit pénal et politique criminelle en Europe et pour l’autre de l’École doctorale de droit comparé.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christine Lazerges
Plus d'informations sur Geneviève Giudicelli-Delage