Les paradoxes de la sécurité. Le cas d'AZF, le cas d'AZF
EAN13
9782130590507
ISBN
978-2-13-059050-7
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
TRAVAIL HUMAIN
Nombre de pages
258
Dimensions
21 x 15 x 1 cm
Poids
376 g
Langue
français
Code dewey
363.1798
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les paradoxes de la sécurité. Le cas d'AZF

le cas d'AZF

De ,

Préface de

Presses universitaires de France

Travail Humain

Offres

Malgré les efforts pour améliorer la sécurité dans l’industrie, la survenue d’une catastrophe n’est jamais à exclure : en témoigne l’explosion de l’usine chimique AZF à Toulouse en 2001. Ce travail interroge les enjeux du concept de sécurité effective, c’est-à-dire la manière dont les sujets passent d’une sécurité figée par des règles à une sécurité en action, au travers d’une transformation des règles formelles en obligations partagées que chacun s’engage à suivre ; l’engagement, l’appropriation, la compréhension et la coordination par les savoirs forment un ensemble de règles sociales inventées et mobilisées pour « agir en sécurité ». La démarche proposée ici s’inscrit volontairement en marge d’une scène judiciaire qui chercherait à décrypter les causes d’une catastrophe, pour se recentrer sur la scène organisationnelle visant à expliquer ce qu’est le travail d’organisation de la sécurité.

Gilbert de Terssac est sociologue à l’Université Toulouse II et directeur de recherche au CNRS.

Jacques Mignard, actuellement retraité, est un ancien ouvrier, agent du service Sécurité de l’usine AZF.

Préface de Claude Gilbert, directeur de recherche au CNRS (PACTE, MSH-Alpes).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gilbert de Terssac
Plus d'informations sur Claude Gilbert