La théorie pragmatiste de la connaissance de Clarence Irving Lewis
EAN13
9782204143080
ISBN
978-2-204-14308-0
Éditeur
Cerf
Date de publication
Collection
CERF-PATRIMOINE
Nombre de pages
410
Dimensions
23 x 15,2 x 2,8 cm
Poids
520 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La théorie pragmatiste de la connaissance de Clarence Irving Lewis

De

Préface de

Cerf

Cerf-Patrimoine

Offres

Autre version disponible

Le livre se propose d'étudier la philosophie de Clarence I. Lewis (1883-1964), auteur méconnu dans l'histoire de la pensée. Toutefois, à son époque, il était un des philosophes les plus populaires aux États-Unis. Plusieurs des idées de ses disciples célèbres (Quine, Goodman, Sellars) sont déjà présentes dans ses écrits. Lors de leur arrivée en Amérique, les néopositivistes ne rencontrèrent pas seulement en sa personne un avocat du pragmatisme, mais aussi un interlocuteur intéressé par leurs sujets et versé dans leur méthodologie logique. L'étude propose l'analyse détaillée de sa position épistémologique. La compréhension du donné dans le sens préépistémologique comme expérience immédiate (contre le mythe du donné), l'entente fonctionnaliste des a priori (nécessaires pragmatiquement, mais sans statut ontologique privilégié) et la conception de la connaissance comme activité (l'interprétation comme interaction, contre la théorie copiste), faillible, mais capable d'assurer la vérité nécessaire pour la vie pratique, constituent un sujet d'étude passionant aujourd'hui.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jocelyn Benoist