LA FAVEUR ET LE DROIT
EAN13
9782130577676
ISBN
978-2-13-057767-6
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Nombre de pages
412
Dimensions
21 x 13 x 2 cm
Poids
498 g
Langue
français
Code dewey
340.1
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

La faveur peut être appréhendée de quatre façons par le droit qui, alternativement, l'ignore, la prohibe, l'engendre et même l'organise. La notion de faveur constitue ainsi un excellent analyseur pour mettre au jour certaines déterminations qui commandent le fonctionnement social. La persistance de la faveur dans les sociétés contemporaines, pourtant construites sur des principes radicalement différents, montre les limites de l'égalité sous-jacente à la logique démocratique, et d’une impersonnalité inhérente au modèle bureaucratique. L’ambivalence du rapport que le droit entretient à la faveur révèle bien les facettes contradictoires qui caractérisent la faveur : élément de déstabilisation sociale et politique par les inégalités qu’elle génère et les rancœurs qu’elle suscite, elle peut être aussi un élément de pacification sociale et politique.
Gilles J. Guglielmi est agrégé de droit public, agrégé d’économie et gestion, docteur en droit, diplômé de l’ESSEC et de Sciences Po Paris. Il est professeur de droit public à l'université Paris-II (Panthéon-Assas). Il a publié en tant qu'auteur, en direction ou en collaboration : Droit du service public (Montchrestien, 2007), L'esprit de corps, démocratie et espace public (Puf, 2005), Histoire et Service public (Puf, 2004).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gilles J. Guglielmi
Plus d'informations sur Jacques Chevallier