• par (Libraire)
    18 avril 2016

    La Petite communiste qui ne souriait jamais

    Outre le passionnant destin de Nadia Comaneci, la petite fille qui bouleversa le monde olympique et qui fit rêver les fillettes du monde entier en 1976, ce livre nous raconte l'affrontement entre l'Est et l'Ouest pendant la Guerre Froide et entre la Roumanie de Ceaucescu et l'URSS derrière le Rideau de Fer, autour du corps d'une enfant. C'est l'instrumentalisation de ce corps par le régime qui est au centre de ce roman : par ses victoires, par sa présence constante auprès des dirigeants dans les dîners diplomatiques afin de prouver la suprématie de la Roumanie, par sa quasi-intégration à la famille Ceaucescu quand le fils héritier aura jeté son dévolu sur l'enfant devenue femme... Mais ce que montre, Lola Lafon, c'est que cette instrumentalisation aurait aussi bien pu arriver à l'Ouest... et qu'en fait, elle s'y produit tous les jours, sous une forme moins exacerbée sans doute.
    Un roman très fort et très documenté, dans lequel on entend aussi le point de vue de Nadia Comaneci elle-même : lui tendre le micro pour entendre enfin sa version et ne plus instrumentaliser son corps devenu personnage.


  • par (Libraire)
    16 octobre 2015

    Corps de femme

    En se servant de l’histoire de la gymnaste roumaine Nadia Comaneci, Lola Lafon construit un roman passionnant sur l’instrumentalisation des (jeunes) femmes. Son entraîneur l’appelait son "petit écureuil," les médias du monde entier la trouvaient à la fois attendrissante et impressionnante, et chacune de ses apparitions étaient disséquée dans le moindre détail. Comment vivre normalement alors qu’on n’a que 12 ans et que tous les yeux du monde sont braqués sur soi ?

    C’est l’histoire d’un monde qui refusait que les petites filles deviennent des femmes, l’histoire d’un pays qui avait trouvé la plus indiscutable de ses ambassadrices, l’histoire d’un corps que tout un régime politique s’acharnait à modeler à son image. C’est un grand livre sur la condition de la femme, autrefois, mais aussi maintenant, parce que notre époque, comme le dit Nadia, n’est pas beaucoup plus vertueuse que l’ère soviétique. On attend toujours beaucoup du corps des femmes, on s’en sert toujours pour vendre d’autres produits, mais qu’est-ce qui a vraiment changé ?


  • par (Libraire)
    5 juillet 2015

    Magistral

    Dynamique, documenté, fascinant: certainement un des meilleurs livres du moment. Nadia Comaneci J.O de Montréal 1976; 10 sur 10; 5 médailles, le monde s'émerveille. Cette petite poupée de 14 ans éclipse les prouesses de tous les athlètes. c'est un prodige: dons exceptionnels, volonté d'acier, elle nargue l'apesanteur. Une petite fée! Mais...c'est la Roumanie, dans ses années les plus sombres, et l'auteur ne l'oublie.


  • par (Libraire)
    11 juin 2015

    La petite communiste qui ne souriait jamais

    L'histoire vraie d'une jeune gymnaste entrainée pour les J-O et surtout pour la gloire. Un parcours professionnel, sportif mais aussi un récit social qui nous est offert par Lola Lafon en accord avec les héritiers de la gymnaste.
    A découvrir!


  • par (Libraire)
    4 juin 2015

    Une réussite à tout point de vue ! Au-delà de nous rappeler l'histoire de Nadia Comaneci sur un rythme captivant, le livre porte aussi un regard lucide sur le sport éducatif, la Roumanie, mais aussi la fameuse liberté des occidentaux. Vivement recommandé !


  • 15 mai 2015

    Coup de coeur collectif

    Ce roman est non seulement un superbe hommage à la gymnaste Nadia Comaneci, mais aussi un état des lieux de la Roumanie des années 1980, ainsi qu'un roman sur la femme, le corps, la compétition.

    Roman construit à l'image de l'héroïne, avec une gymnastique de chapitre se succédant parfaitement.

    Laurence, Frédérique et Murielle