No et moi / roman

No et moi / roman

Delphine de Vigan

Le Livre de Poche

  • 28 août 2009

    ECOPER LA MER

    Bingo, je me suis faite avoir encore comme une jeune novice !

    Je suis sous le choc, je ne suis plus qu’une « zone instable » comme si un tsunami venait de balayer mes pensées, mes idées. Juste un livre, un seul, a suffi pour provoquer autant de remous et pour que toute ma sensibilité remonte à la surface.

    Un style limpide et touchant, des mots simples pour décrire des situations graves, il n’en fallait pas plus… Pas plus pour que l’émotion me noue la gorge et forme une boule dans l’estomac, pas plus pour que je n’arrive pas à remettre un pied dans mon quotidien… Comme si tout m’échappait une fois de plus, parce qu’il va me falloir du temps pour m’en remettre. Je ne sors jamais indemne de certaines lectures avec l’impression d’avoir été quelqu’un « avant » et de devenir une autre « après ».

    Les enfants vont rentrer dans moins d’une heure et je vais assister impuissante au flot de leurs questions « je peux prendre un bonbon ? C’est vendredi, je peux faire un peu d’ordi » ou de comprendre quoi que ce soit au programme du week-end mon aînéée. Je n’y peux rien, ce n’est pas de ma faute alors je vais aller m’isoler un peu dans ma chambre pour digérer, pour pouvoir toucher à nouveau ma vie, mon train-train. Je voudrais pouvoir passer outre toutes ces émotions, les balayer d’un seul coup de revers de main, en faire table rase mais elles sont trop fortes, trop puissantes pour moi.

    On me demanderait de vider la mer avec un petit seau de plage, le résultat serait le même… Alors, je vais écoper le trop plein à mon rythme.