L'ami

Tiffany Tavernier

Sabine Wespieser Éditeur

  • Conseillé par (Libraire)
    14 janvier 2021

    Coup de cœur de la chouette

    Connaît-on ses amis ? Peut-on ne rien deviner de leurs agissements alors même qu'ils sont nos voisins ? Et que faire, que penser, le jour où le scandale éclate ? Un beau roman psychologique et troublant.


  • 22 mars 2021

    Tiffany Tavernier, subtile interprète des âmes tourmentées

    Un samedi matin, Thierry entend des bruits de moteur inhabituels tandis qu’il s’apprête à partir à la rivière : des individus casqués, arme au poing, des voitures de police, une ambulance. Tout va très vite, ses voisins sont arrêtés. La police lui apprend la monstruosité des faits qui leur sont reprochés. Assommé, il comprend qu’il s’est trompé sur Guy, dont il avait fini par se sentir si proche. Commence alors une effarante plongée dans les ténèbres pour cet être taciturne, dont la vie se déroulait jusqu’ici de sa maison à l’usine. Son environnement brutalement dévasté, il prend la mesure de sa solitude. Il commence alors une longue et bouleversante quête, qui l’amènera à tenter de répondre à la question qui le taraude : comment n’a-t-il pas vu que son unique ami était l’incarnation du mal ? Avec ce magnifique portrait d’homme, Tiffany Tavernier, subtile interprète des âmes tourmentées, interroge de manière puissante l’infinie faculté de l’être humain à renaître à soi et au monde.


  • Conseillé par
    13 mars 2021

    l'ami (mais lequel?)

    Etes-vous sûrs de bien connaître vos amis?
    Savez-vous pourquoi vous les avez choisis?
    Tiffany Tavernier nous emmène dans la vie d 'un homme qui n'a rien vu, rien de rien, de ce qui se tramait sous ses yeux. "l'ami", c'est l'histoire d'un homme étranger au monde, à lui-même en grande partie, contraint pour la première fois de sa vie à regarder la réalité en face.
    C'est un roman complexe dans lequel on ne se perd pas, au ton juste et aux personnages touchants.


  • Conseillé par
    23 février 2021

    vie de famille

    Le roman s’ouvre sur un couple de français moyen habitant à la campagne. Ils ont des voisins charmants avec qui ils partagent tout, ou presque.

    Jusqu’à ce petit matin blême où le GIGN débarque chez eux pour arrêter Guy et Chantal.

    Commence alors pour Lisa et Thierry une descente aux enfers.

    Thierry ne comprend pas comment il a pu se lier si facilement d’amitié avec le tueur en série, son voisin. Pourquoi ne l’a-t-il pas vu enterrer les cadavres des jeunes filles dans son jardin ? Certes, ils partageaient une passion commune pour les insectes et Guy n’avait pas affiché sur son visage ce qu’il faisait la nuit.

    Tout de même, ça fiche un coup. Et Lisa qui le quitte…

    Par petites touches, nous découvrons le métier de Thierry, son peu de contact avec ses collègues, uniquement passionné par les réparations qu’il a à effectuer. Et puis son enfance entre un père militaire qui crie de l’intérieur et une mère dépressive.

    Ses seuls bons moments, il les a vécu avec son grand-père, en pleine nature, face au Sancy.

    J’ai aimé Thierry le taiseux, dont la carapace de confort éclate violemment.

    J’ai eu de la peine pour lui qui perd tout en l’espace d’une matinée.

    Je me suis parfois reconnue, parfois pas du tout, dans ce personnage qui restera énigmatique, mais qu’importe, nous suivons une phase critique de sa vie.

    Bien sûr, certaines situations sont parfois caricaturale, comme avec le fameux ermite, mais j’ai préféré y croire.

    Le style haché de l’auteure, avec beaucoup de virgules, m’a agacé en début de lecture. Et puis je me suis faite à sa petite musique qui a participé au fait que je ne lâche pas ce roman.

    Un roman noir où perce parfois un peu de clarté, où la violence tapie peut ressurgir à tout moment.

    Une lecture forte et un personnage inoubliable.

    Une citation :

    Il était temps à ton âge que tu saches que les ténèbres existent. Sache que la lumière a déjà gagné. (p.203)

    L’image que je retiendrai :

    Celle du jardin de Guy, l’ami, le voisin, percé de trous.

    https://alexmotamots.fr/lami-tiffany-tavernier/