Unité 8200

Unité 8200

Dov Alfon

Gallimard

  • par (Libraire)
    21 décembre 2020

    Coup de cœur de la chouette

    Ouf, le roman d'espionnage n'est plus réservé aux hommes ! Voilà un brillant coup d'essai de Dov Alfon, qui vous entraînera de Paris à Tel Aviv, en passant par Macao. C'est sûr qu'assassiner la mauvaise personne, ça peut poser problème...


  • 2 novembre 2020

    Unité 8200 est un thriller mêlant espionnage, finances occultes, politique et se déroule entre Israël et la France. En réalité, il y a une dualité qui me fait même penser qu'il se passe aux extrémités des deux tarmacs d'un aéroport, tellement ce lieu est présent dans le livre.
    Le topo est simple : un israélien disparaît à Roissy Charles de Gaulle (d'habitude ce sont les bagages) avec son bagage (qu'est-ce que je vous disais...) et la menace s'oriente rapidement sur un autre israélien arrivé par le même vol.
    Autant vous le dire d'emblée, la lecture du livre est intense et on se prend vite à faire la course aux indices. Les non-dits des services de renseignements amènent des doutes, le comportement politicard des politiciens qu'ils soient ici ou là semble étrangement réel et l'intervention dans l'intrigue de Chinois en costume met encore plus le bazar !

    Deux critiques, nuancées, néanmoins. Le rythme, tout d'abord : l'auteur hache beaucoup trop son texte, on passe d'une scène à une autre, à une cadence effrénée. On a l'impression d'un bombardement, ça donne du rythme, c'est bien, mais on est parfois interrompu, sans raison, dans la lecture.
    Ensuite, les personnages. Soyons d'accord, les personnages sont très bien, ils sont charismatiques et on a envie de les voir à l'image. Ils n'agissent pas bêtement pour la seule avancée de l'histoire et ils sont intelligents et à leur place. Par contre, ils sont un poil stéréotypés : la jeune femme, belle et géniale (c'est-à-dire inspirée par le génie) mais qui n'a pas la langue dans la poche, le commissaire à la Simenon, l'espion testostéroné mais plein de valeurs, doux et bon, le jeune au contexte difficile qui fait ce qu'il fait (je vous dis pas quoi), le méchant méchant, tapi dans l'ombre.

    Bon, cela étant dit, Unité 8200 reste une très bonne lecture de confinement. Je vous garantis des nuits passionnantes.