Le Bruit des tuiles

Le Bruit des tuiles

Thomas Giraud

Contre-Allée

  • par (Libraire)
    12 septembre 2019

    Coup de cœur de la chouette

    "Le bruit des tuiles", c'est un roman empreint de poésie, une écriture minérale, un sujet éminemment politique, une utopie morte dans l’œuf.
    Inspiré des idées de Charles Fourier, Victor Considérant souhaite établir une communauté juste, respectueuse, autonome, et pour cela achète un terrain au Texas. Mais nous sommes au milieu du 19e siècle, et après une longue et éprouvante traversée depuis la France, la terre promise semble bien peu accueillante. Comment y croire, envers et contre tout ? Comment faire vivre un rêve ? Comment ne pas sombrer dans une amère folie ?
    Après les portraits romancés d'Elisée Reclus (2016) et de Jackson C. Franck (2018), Thomas Giraud nous permet de (re)découvrir une figure méconnue du socialisme utopique !


  • par (Libraire)
    24 août 2019

    Fonder une société harmonieuse, dans laquelle chacun aurait sa place, celle qu’il s’est choisie. Une communauté organisée, structurée pour le bien de tous. Au XIXe siècle, un certain nombre de tentatives utopiques ont vu le jour, et notamment en 1855, lorsque qu’un certain Victor Considerant, accompagné de quelques dizaines de volontaires de tous horizons, embarqua au Havre, direction le Texas, où ils créeront le phalanstère de La Réunion. Mais tout projet, si bien préparé qu’il soit, comporte des failles…

    Une nouvelle fois l’écriture de Thomas Giraud nous hypnotise et nous transporte. Plus qu’au projet lui-même, c’est à ceux qui y ont cru qu’il donne vie. Leurs impressions, leurs émotions, leur ressenti. L’éditeur parle de narration impressionniste, je trouve la formule assez juste.


  • par (Libraire)
    23 août 2019

    L'Utopie en marche !

    En 1855, Victor Considerant, ingénieur français, met en place un projet de vie communautaire au Texas. Il achète des terres par un intermédiaire, recrute des colons prêts à changer de vie et réunit du matériel. L'utopie est en marche ! Mais la réalité rattrape vite les idéalistes : des terres arides, une cohabitation difficile et des conditions climatiques catastrophiques... Si le sujet a bel et bien un aspect « historique », ce roman et les questions qu'il soulève ont une réelle résonance contemporaine : la volonté de prendre du recul sur nos manières de vivre, de changer notre rapport au travail et à la consommation, de modifier nos relations aux autres et à notre environnement... Porté par l'écriture inspirée et inspirante de Thomas Giraud (à lire aussi : Élisée, avant les ruisseaux et les montagnes et la magnifique Ballade silencieuse de Jackson C. Frank, La Contre Allée), ce texte nous emporte ! On enrage aux côtés des personnages floués, on espère la réussite de cette utopie, on craint les menaces de la nature et on désespère de voir la situation s'améliorer... Voilà encore un bel exemple de ce qu'est la littérature : non seulement s'évader dans une histoire, mais se questionner aussi sur ce qui nous entoure !