Le dernier Atlas

Le dernier Atlas

Fabien Vehlmann

Dupuis

  • par (Libraire)
    13 avril 2019

    La guerre d'Algérie s'est terminée en 1976. Point de départ d'une uchronie politique et écologique où le récit de gangster se dispute à la science-fiction. Un parfait équilibre pour une série fascinante.


  • par (Libraire)
    8 avril 2019

    Urgent: recherche pilote de mécha, F/H, expérience appréciée

    Plusieurs décennies après les « événements » d'Algérie et leur résolution par les Atlas de l'armée française - de gigantesques robots d'une puissance incroyable, et l'ombre sur la première de couverture -, Françoise, une journaliste enquêtant sur les effets de la radioactivité due aux essais nucléaires menés par la France dans ce pays, découvre des phénomènes étranges : une marque géométrique apparaît sur les ailes de nombreux insectes, des oiseaux migrateurs se rassemblent par milliers pour se laisser mourir... Ismaël, lieutenant de la mafia locale, est persuadé que quelque chose est en train de se produire. Quelque chose de monstrueux, et contre lequel le George Sand, seul Atlas dont le démantèlement n'a pas été mené à bien, pourrait constituer le dernier rempart.
    Un récit uchronique aux personnages attachants, oui, même les caïds de supermarché ! Et, à ses compromis et ses dilemmes, on comprend qu'Ismaël n'a peut-être pas tout-à-fait choisi son orientation professionnelle : une reconversion en sauveur de ses semblables est à espérer.