Un océan, deux mers, trois continents

Wilfried N'sondé

Actes Sud

  • 20 novembre 2018

    Esclavage

    Ce que je ne savais pas, en ouvrant ce roman, c’est que le récit se déroulerait en plein 15e siècle, avec des pirates, des esclaves et la Sainte Inquisition.

    Nous suivons Nsaku Ne Vunda, né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo, et ordonné prêtre sous le nom de Dom Antonio Manuel.

    Avec la foi chevillée au corps, il part sur ordre de son roi en mission auprès du Saint-Père à Rome pour faire cesser le trafic d’esclaves.

    Mais son voyage ne sera pas de tout repos.

    J’ai aimé suivre ce prêtre plein de compassion pour la souffrance de ses semblables.

    J’ai découvert l’enfer d’une traversée maritime entre l’Afrique et le Brésil, cette terre de brasier.

    J’ai découvert comment les pirates recrutaient leur équipage et la loi qui régnait à bord.

    J’ai aimé découvrir Rome dans les yeux de Dom Antonio Manuel : au fond, les hommes sont partout les mêmes.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de l’abordage par le bateau pirate.

    Une citation :

    "Dieu, sais-tu ? Dieu s’est tu… Ils m’ont vendu."

    https://alexmotamots.fr/un-ocean-deux-mers-trois-continents-wilfried-nsonde/


  • par (Libraire)
    21 mai 2018

    un incroyable destin

    Le destin incroyable d’un fils du Royaume du Kongo, à l’époque du commerce triangulaire. Il lui faudra résister à toutes les barbaries humaines, négriers, pirates et inquisitions, pour mener à bien sa mission et servir l’humanité.
    Les obstacles se sont dressés devant Nsaku Ne Vunda dès sa naissance, puisqu’il arriva au monde en une nuit de tourmente de 1583, qui fit de lui un orphelin. Le jeune garçon a été confié par ses parents adoptifs à une école de missionnaires portugais qui virent très vite en lui, un futur homme d’église. Il fut ordonné prêtre et baptisé Dom Antonio Manuel, prêtre d’une grande humilité, héritier de la sagesse des mères fondatrices de son pays qui selon la légende, fut fondé par neuf femmes, épouses d’un prince héritier assassiné par le roi qu’elles durent se résigner à fuir. Les terres fertiles qu’elles découvrirent mirent fin à leur exode, elles y établirent une société matriarcale basée sur le culte des ancêtres, la spiritualité et l’amour.
    En 1604, Dom Antonio Manuel fut envoyé à Rome par le roi du Kongo comme ambassadeur auprès du Pape. La fierté de rencontrer le Saint Père n’occultera que quelques heures l’épouvantable cauchemar auquel il va être confronté. Embarqué sur « Le Vent Paraclet », le jeune prêtre noir découvre avec horreur un véritable enfer qui lui était jusqu’alors insoupçonnable. Avant de l’escorter jusqu’à Rome, le galion fera d’abord route vers le Nouveau Monde pour y acheminer sa précieuse cargaison. L’ecclésiastique est rongé par la honte lorsqu’il découvre que les cales du navire sont remplies d’hommes, de femmes et d’enfants enchainés, alors qu’il a pour mission secrète de plaider la cause des esclaves auprès du Pape. Dans le plus grand dénuement face à la laideur du monde, il ne peut qu’attendre la fin du calvaire en envisageant le retour vers l’Europe. Il n’imaginera pas être à son tour la victime d’un complot organisé par les grands de ce monde pour qu’il n’atteigne jamais le Saint Siège. Il trouvera pourtant une volonté surhumaine pour mener à bien sa mission.


  • par (Libraire)
    4 avril 2018

    Coup de coeur de Sophie

    Le Bakongo est un territoire africain dont la mythologie raconte qu'il fut fondé par neuf femmes .
    Nsaku Ne Vunda, né en 1583, après la mort de ses parents, ira dans une école tenue par des missionnaires catholiques. Ordonné prêtre sous le nom de Dom Antonio Manuel il préfère rester dans son village pour accomplir sa mission évangélique. Or un jour le roi des Bakongos le convoque pour qu'il soit son interlocuteur auprès du pape Clément V à Rome. Il va alors entreprendre un long et difficile périple qui va ébranler ses convictions...
    Auteur de plusieurs romans comme « le cœur des enfants léopards » Wilfried N'Sondé s'est inspiré de la véritable histoire de ce prêtre qui fut le premier ambassadeur noir au Vatican, pour évoquer le sort terrible qui fut réservé aux personnes enlevées pour être vendus dans le cadre du commerce triangulaire mais il dénonce aussi l'absurdité de l'inquisition qui au nom d'une certaine orthodoxie torture des gens sans aucune pitié .
    C 'est un roman percutant qui dénonce férocement à travers l'expédition de ce Candide les horreurs de l'esclavage et du fanatisme religieux mais c'est aussi un roman touchant et optimiste car malgré toutes les bassesses auxquelles il a été confronté il a rencontré des gens bienveillants qui l'ont aidé à réaliser son objectif !!!


  • par (Libraire)
    9 février 2018

    Début XVIIème siècle. Un jeune prête du royaume du Kongo est désigné comme ambassadeur pour faire entendre la cause des esclaves auprès du Pape au Vatican. Il embarque alors sur un négrier qui voguera d'abord jusqu’au Brésil, pour ensuite faire cap en Europe. Ce périple s'apparentera plus à un calvaire, tant son ingénuité et sa foi se heurteront à la cruauté des hommes.
    Un roman humaniste, dans un langue magnifique. Une merveille !